aide-


aide-

⇒AIDE-, élément préf.
Le composé désigne une pers. chargée de seconder le professionnel désigné par le 2e terme. Le 1er terme du composé est gén. uni au second par un rapport de dépendance.
aide-anatomiste :
1. Je dois aussi beaucoup à la complaisance du citoyen Rousseau, votre aide-anatomiste au muséum d'histoire naturelle. Cet homme aussi modeste qu'infatigable méritera la reconnoissance de tous les anatomistes par les travaux pénibles qu'il a exécutés, sous vos ordres, pour la restauration et l'augmentation de la collection d'anatomie; et il m'auroit été impossible sans lui de rendre mes leçons dignes de paroître en public.
G. CUVIER, Leçons d'anatomie comparée, t. 1, 1805, p. XIV.
aide-bactériologiste « personne chargée dans les laboratoires d'analyses médicales ou biologiques des travaux d'exécution » (Mét. 1955)
aide-bibliothécaire « personne chargée de seconder le bibliothécaire » (Mét. 1955)
aide-boute-avant « dans les salines, ouvrier qui aide celui dont la fonction est de remplir la mesure de sel avec les pelles » (Lar. 19e)
aide-chimiste « agent chargé d'effectuer des essais, mesures ou contrôles de laboratoire sous les directives d'un chimiste ou d'un ingénieur chimiste » (Mét. 1955)
aide-commissaire administr., « employé occupé sous les ordres du commissaire : il y a des aides-commissaires de la marine et des aides-commissaires des guerres » (Lar. 19e)
aide-comptable « employé capable de tenir des comptes clients, fournisseurs, etc., certains journaux auxiliaires (...); il travaille sous les ordres du comptable ou du chef d'entreprise » (Mét. 1955)
aide-cuisinier « ouvrier auxiliaire du cuisinier » (Mét. 1955)
aide-électricien 1. « (Électricité de France, S.N.C.F.) agent capable de poser des lignes et d'effectuer des branchements (...). » 2. « ouvrier spécialisé travaillant avec un professionnel et sous sa direction » (Mét. 1955)
aide-géomètre mines, « opérateur géomètre-topographe (...) employé dans les travaux des mines » (Mét. 1955)
aide-infirmier « professionnel non diplômé autorisé à aider, dans son travail, l'infirmier diplômé » (Mét. 1955)
aide-jardinier « ouvrier non spécialisé effectuant tous travaux, peu pénibles » (Mét. 1955)
aide-lingère « ouvrière spécialisée chargée de petits travaux de couture et de raccommodage sous la direction et le contrôle de la lingère » (Mét. 1955)
aide(-)maçon(aide maçon, aide-maçon) constr., « manœuvre qui sert et aide le maçon, gâche le plâtre, apporte les matériaux, etc. » (Lar. 19e)
aide-magasinier « manœuvre spécialisé aidant au chargement, au déchargement et à l'emmagasinage d'objets ou de marchandises diverses » (Mét. 1955)
aide(-)maître de pont(aide maître de pont, aide-maître de pont) mar., « marinier qui seconde le maître du pont dans les passages difficiles et dangereux » (Lar. 19e)
aide-major « officier qui servait avec le major, sous son autorité et le remplaçait dans toutes ses fonctions en son absence » (Ac. t. 1 1932)
aide-major « chirurgien adjoint au chirurgien-major d'un régiment » (Ac. t. 1 1932) aide-chirurgien « chirurgien adjoint au chirurgien-major d'un régiment » (Ac. t. 1 1932)
aide-ouvrier « dans certaines administrations techniques (chem. de f. notamment), échelon de la hiérarchie des ouvriers spécialisés dans un corps de métier, et qui est au-dessous d'ouvrier titulaire (chaudronnerie, mécanicien, ajusteur, etc.) » (Lar. 20e)
aide-radio-électricien « ouvrier spécialisé travaillant avec un professionnel et sous sa direction » (Mét. 1955)
aide-radiologiste « collaboratrice directe du médecin électroradiologiste, chargée principalement de la partie technique et du secrétariat » (Mét. 1955)
aide(-)sage-femme(aide sage-femme, aide-sage-femme) « celle qui assiste la sage-femme dans les travaux de l'accouchement » (BESCH. 1845)
aide-vétérinaire « vétérinaire assimilé au grade de lieutenant ou de sous-lieutenant (de 1re ou de 2e classe) » (Lar. 20e)
Rem. 1. La docum. consultée fait également apparaître :
Dict. gén. :
aide-canonnier (Nouv. Lar. ill.)
aide-charpentier (ibid.)
aide-gondolier (ibid.)
aide-médecin (Lar. 19e, Lar. 20e)
aide-timonier (Nouv. Lar. ill.)
aide-voilier (ibid.)
Docum. T.L.F. :
aide-astronome
aide-bourreau
aide-calculateur
aide-cargot (arg.)
aide-chirurgien-major
aide-emballeur
aide-embaumeur
aide-fossoyeur
aide-gargot(ier) (arg.)
aide-injecteur
aide-juge
aide-marmiton
aide-mécanicien
aide-pharmacien
aide-pilote
aide-pointeur
aide-prévôt
aide-souffleur
aide-tabellion
aide-tailleur
aide-vaguemestre
aide-valet
Cf. également la Nomenclature des métiers et des activités individuelles, Paris, Imprimerie nationale, 1954 et Mét. 1955 de aide-accrocheur à aide-vérificateur.
Rem. 2. Noter aide-camisole, composé isolé dont le 2e terme représente un obj. :
2. ...je finis par dénicher une place de garçon aide-camisole chez Ligottin, médecin des fous.
L. DAUDET, Les Horticoles, 1894, p. 328.
Rem. 3. À signaler, parmi les formations du type aide (subst. représentant une pers.) + adj. (ex. aide sociale), l'apparition du trait d'union dans aide-soignant (BARRAINE 1967) et aide-familial (PUJOL 1970), ce qui permet de supposer que cette série est en voie de lexicalisation.
Rem. 4. Seul Lar. 19e enregistre 2 composés désignant des objets :
aide-moi « nom que l'on donnait autrefois au fer dans lequel entre le timon d'une voiture » (Lar. 19e)
aide-nourrice « appareil destiné à amuser les enfants en bas âge, tout en développant leurs forces. On le nomme aussi sautoir » (Lar. 19e)
Rem. 5. Aide-mémoire est une formation isolée; elle peut à la rigueur être rapprochée de aide-moi dont le 2e élément représente autre chose qu'un nom de professionnel.
Morphol. ET ORTH.
1. Aide est le plus souvent joint par un trait d'union au 2e terme du composé. Qq. exceptions ont été relevées dans Mét. 1955 :
aide charretier-agricole
aide dispatcher (Électricité de France)
aide ferrailleur
aide formeur
2. Pluriel
a) Le composé désigne une pers.
Subst. désignant une pers. + subst. désignant une pers. Les 2 termes prennent la marque du plur. : des aides-comptables. C'est le cas le plus fréq.
Rare. Subst. désignant une pers. + subst. désignant un obj. : aide-camisole. Le 1er terme prend la marque du plur. On hésite pour le 2e : des aides-camisole ou des aides-camisoles.
b) Rare. Le composé désigne un obj. Verbe + compl. d'obj. dir. : aide-mémoire, aide-moi, aide-nourrice. Le 1er terme est invariable. En ce qui concerne le 2e, il y a lieu d'examiner le sens du composé :
— aide-mémoire « ce qui aide la mémoire », aide-moi « ce qui m'aide, moi » : le 2e terme est également invariable
— aide-nourrice « ce qui aide la (ou les) nourrice(s); on hésite, ici aussi, pour le 2e terme : des aide-nourrice ou des aide-nourrices
Étymol. ET HIST.
A.— Étymol. Cf. aide2.
B.— Hist. Les formations du type aide + nom professionnel sont gén. apparues dans la lang. :
Soit d'emblée sous leur forme définitive aide- (nom de professionnel) (cf. infra aide-major);
Soit sous la forme aide + prép. à ou de + nom de professionnel, avec remplacement ultérieur de la prép. par un trait d'union (cf. infra aide à maçon et aide des Maîtres des ponts et pertuis)
1536 ayde à maçon (COLLERYE, Epistres, 15 ds HUG. : Povre je suis trop plus qu'ayde à maçon); 1751 aide-maçon (Encyclop. t. 1)
1617 aide d'enseigne, aide-enseigne (D'AUBIGNÉ, Les Avantures du Baron de Faeneste, IV, 15, p. 624, ds Œuvres complètes, éd. Réaumur et de Caussade, Paris, 1877 : ... y'estois Aide d'enseigne au régiment de Chappes. (...) Aide-enseigne est un honneste homme, qui aide par begades à pourter lou drapeau)
1671 aide-moy (DUËZ, Dict. ital. fr., s.v. agugliotto ds JAL t. 1 1970 : agugliotto, fer dans lequel on met le timon appelé aide-moy)
1680 aide-major (RICH.)
1680 aide à mouleur de bois (ibid); 1751 aide-mouleur (Encyclop. t. 1)
1680 aide de cuisine (RICH.); 1751 aide-de cuisine (Encyclop. t. 1); 1782 aide-cuisine (MERCIER, Tableau de Paris, Fr. mod., 23, 302 ds QUEM.); 1933 aide-cuisinier (Lar. 20e)
1690 aides des Maitres des ponts et pertuis (FUR.); 1751 aide-maistre de pont (Encyclop. t. 1)
1751 aide-bout-avant (Encyclop. t. 1); 1834 aide-boute-avant (LAND. 1834)
av. 1774 aide-bourreau (De La Ville ds Lar. 19e : Un aide-bourreau demande à être promu à la dignité de bourreau en titre, en réjouissance de la naissance d'un prince); av. 1870 aides du bourreau (A. Dumas ds Lar. 19e : ces deux hommes, c'étaient les aides du bourreau)
C.— Vitalité. Il ressort des dict. gén. qu'au XIXe s. le terme fonctionne véritablement comme élément préf. (aide-) et qu'il est devenu productif : aide sage-femme (BESCH. 1845); aide-sage-femme (Lar. 19e) aide-mécanicien, aide-commissaire, aide-médecin, aide-pharmacien, aide-jardinier, aide-lingère, aide-anatomiste (ibid.) aide-canonnier, aide-timonier, aide-voilier, aide-charpentier, aide-gondolier (Nouv. Lar. ill.). Cette productivité se confirme au XXe s. où le terme apparaît dans un grand nombre de formations nouv. (cf. sém.) relatives aux métiers manuels et à des branches très diverses de la grande industrie où il s'utilise au niveau du manœuvre, de l'ouvrier spécialisé ou qualifié.
Les formations du type aide- (nom de professionnel) sont auj. nettement privilégiées par rapport à celles du type :
Aide à (nom de machine). P. ex. : aide aux mixers, aide aux presses;
Aide de (subst. indiquant la nature du travail, le lieu de travail ou un service). P. ex. : aide de culture, de bureau, de laboratoire, des postes.
Aide- ne semble pas vraiment en concurrence avec des termes tels que auxiliaire, adjoint ou assistant.
♦ Auxiliaire est plutôt usité dans l'admin. civile (serv. publ., en partic. just.) ou milit., dans les professions libérales (paramédicales, bancaires, boursières), souvent pour des travaux temporaires ou d'appoint. Auxiliaire peut s'ajouter à aide : auxiliaire aide-anesthésiste (cf. Méd. Biol. t. 1 1970), la 1re présentant un caractère plus mod.
♦ Également utilisé dans l'admin. civile et milit., adjoint est plutôt réservé à des catégories professionnelles supérieures : adjoint au maire, maire-adjoint, directrice adjointe, adjoint à l'Inspection des Finances... Dans le milieu milit., le terme, très usité, s'applique à des officiers, à des pers. ayant rang ou servant en qualité d'officier.
♦ Employé dans le domaine des activités intellectuelles, dans l'Enseign. supérieur, dans les milieux sc., méd., ou pour des activités artistiques (en partic. dans le vocab. du cinéma, cf. GIRAUD 1956), assistant semble plus noble que aide, adjoint ou auxiliaire.
BBG. — BÉNAC 1956 (s.v. aide-mémoire). — FROMH.-KING 1968 (s.v. aide-mémoire). — GITEAU 1970 (s.v. aide-costumier). — JAL 1848 (de aides commissaires à aide major). — Lar. mén. 1926 (s.v. aide-mémoire). — LEMEUNIER 1969 (s.v. aide-comptable). — Mét. 1955 (de aide-accrocheur à aide-vérificateur).

aide-
Élément, tiré de aider ou de 2. aide, servant à former des composés désignant des choses ( Aide-mémoire, aide-ouïe) et surtout des personnes. || Ex. : aide-anatomiste (1805, Cuvier), aide-bibliothécaire, aide-bourreau (XVIIIe), aide-comptable, aide-électricien, aide-géomètre, aide-infirmier, aide-jardinier, aide-lingère, aide-maçon, aide-magasinier, aide-major (1680); aide-mécanicien, aide-sage-femme, aide-soignante ( 2. Aide, cit.). Ces comp. peuvent être n. m. ou n. f.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aide — aide …   Dictionnaire des rimes

  • aidé — aidé …   Dictionnaire des rimes

  • aide — AIDE. s. fém. Secours, assistance qu une personne donne à une autre. Aide prompte. Aide assurée. Donner aide. Donner aide et faveur. Demander, implorer de l aide. Crier à l aide. Appeler à son aide. Invoquer l aide de quelqu un. f♛/b] On dit prov …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aide — AIDE. s. f. Secours, assistance qu une personne donne à une autre. Ce mot n est que de deux syllabes. Aide prompte, assurée. donner aide. appeller à son aide. crier à l aide. demander aide, de l aide. avoir de l aide. Il se dit principalement des …   Dictionnaire de l'Académie française

  • aide — Aide, f. penac. C est secours comme en ce cry, Aide au Roy, c est à dire secours et confortemain soit donné au sergent et officier executant pour le Roy. Regi ferte opem. Il est aucunefois masculin, et se prend pour celuy qui sert à fournir de… …   Thresor de la langue françoyse

  • aidé — aidé, ée (ê dé, dée) part. passé. 1°   Aidé par tous ses amis. Aidé de ses amis. Aidé de la lecture des anciens. Aidé de son courage. 2°   Ce qui n est pas spontané. Sa mort a été aidée. •   On s appercevait bien que la vocation avait été aidée,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Aide — may refer to:* A person who assists another; an assistant. In military contexts; an officer who acts as assistant to a more senior one; an aide de camp. * Aide (deity), a purported Basque deity. See also * Aid, international aid * AID… …   Wikipedia

  • aide — ÁIDE interj. v. HÁIDE (2.) (Cu funcţie de imperativ, corespunzând unor verbe de mişcare) Vino! veniţi! să mergem! ♢ (Împrumutând desinenţe verbale de pers. 1 şi 2 pl.) Haidem la plimbare. [var.: háida, haid, áida, áide interj.] – Din tc. haydi,… …   Dicționar Român

  • aide — [eıd] n [Date: 1700 1800; Origin: aide de camp] someone whose job is to help someone who has an important job, especially a politician ▪ a presidential aide …   Dictionary of contemporary English

  • aide — [ eıd ] noun count * someone whose job is to help another person in their work: aide to: a senior aide to the President …   Usage of the words and phrases in modern English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.